Qui suis-je ?

Art Thérapeute évolutive®

Auray et Vannes

J’accompagne les personnes, à travers leurs créations, à libérer leur blocages, reprendre confiance en soi, oser s’affirmer, prendre sa place, accueillir la sérénité et se laisser emporter par l’épanouissement.

Art-thérapeute, Roseline Huriez

Au cours de notre vie et de notre évolution, nous rencontrons et vivons des peurs et des blocages. J’avais les miens, que je ne parvenais pas à dépasser. Durant mon enfance, je souffrais d’un trouble du bégaiement. À force de chercher à le dissimuler, je me renfermais sur moi-même et étais devenue une personne assez triste et solitaire.

Quand ma fille était à l’école maternelle, une art-thérapeute intervenait qui m’a expliqué était sa démarche ; j’ai immédiatement compris que cette pratique m’était destinée.

Enfin un chemin de communication et de langage autre que la parole ! Trouver le mot exact pour décrire sa détresse n’est pas toujours facile. Passer par le médium du dessin pour laisser s’exprimer mon inconscient et découvrir mes propres réponses m’a semblé une solution naturelle et évidente.

Roseline Huriez art thérapeute couple

Ma formation d’art-thérapeute

Mon goût pour le dessin et la peinture a contribué à ma décision. J’ai d’abord participé à un stage de découverte de l’art-thérapie. Ensuite, j’ai choisi l’École Plénitude parce que cette art-thérapeute y avait fait sa formation.

Convaincue que l’enseignement délivré correspondait à ce que je recherchais, j’ai suivi les trois années d’un cursus riche et intense, dispensées par l’École Plénitude, basée à Nantes. Car, pour devenir art-thérapeute, il est nécessaire de se former et d’obtenir une certification. J’ai décroché mon diplôme après la soutenance de mon mémoire et suis aujourd’hui art-thérapeute évolutive certifiée.

art thérapeute Roseline Huriez

Devenir art-thérapeute​

J’étais au fond d’un gouffre et j’en suis sortie pour exister en pleine lumière ! Souvent, je compare ces trois années d’apprentissage et de rencontres à une seconde naissance. Cette reconstruction m’a donné envie de partager mon expérience et de faire bénéficier tous ceux qui, comme moi hier, ont besoin de recouvrer leur confiance en eux-mêmes et de retrouver un sens à leur vie.

En tant qu’Aide-médico psychologique diplômée en IME (Institut Médico-Éducatif) et en foyers de vie, j’écoute et guide des personnes en situation de handicap mental et déficients intellectuels, enfants, adolescents et adultes. Les accompagner dans leurs gestes du quotidien et leurs activités ludiques et créatives fait partie de ma mission. L’art-thérapie, utilisée en entretien individuel ou en atelier de groupe, est un formidable vecteur d’expression pour ce type de public, qui a souvent des troubles de la parole. Ils peuvent ainsi plus facilement extérioriser leurs émotions.

Mon métier d’art-thérapeute

Nous sommes des êtres constitués d’émotions. Si les patients que je reçois viennent fréquemment pour un besoin très spécifique, nombreux sont ceux qui me font part, à l’issue de leur art-thérapie, d’une réelle évolution dans la totalité de leur vie, personnelle ou professionnelle.

Le travail que nous accomplissons ensemble occasionne des résultats bien au-delà de l’objectif initial. Ils ressentent un véritable apaisement et sont moins submergés par leurs émotions ; ils deviennent capables d’initiatives, lesquelles leur semblaient inimaginables avant de démarrer leur art-thérapie. Puis, ils expriment des envies, éprouvent de la joie, se sentent bien dans leur corps. Cela peut être d’apprendre à dire non aux demandes qui leur déplaisent. Surtout, ils s’ouvrent aux autres et leur vie en est vraiment améliorée.

Chaque fois, ma satisfaction est profonde à constater l’évolution d’un patient, sachant que tous sont différents.

art thérapeute Roseline Huriez

Quelques exemples ?

Vous dépasser, avoir conscience de qui vous êtes, conquérir votre juste place et vous affirmer de façon légitime et adaptée.

Je peux vous parler d’un patient qui a repris le volant après un grave accident de la route. Ou cet autre qui a retrouvé le goût à la vie à la suite d’un deuil douloureux. Ce peut être aussi, regagner votre confiance en vous, après une opération chirurgicale ou un désordre alimentaire, vous exprimer de manière plus fluide malgré un trouble de la parole.

Pour un enfant, ce sera le bonheur de se réapproprier sa place dans la fratrie après la naissance d’un petit frère ou petite sœur ; connaître la joie de ne plus faire pipi au lit ou d’aller à l’école sans angoisse ; mieux se concentrer en classe ; découvrir sa créativité au travers du dessin ou se remettre à chanter ; diminuer ses tocs ou s’exprimer sans crainte d’être rattrapé par son bégaiement.

Les situations sont multiples et je suis moi-même souvent surprise des progrès que font mes patients au travers de nos entretiens.

Contactez-moi